jeune gymnaste faisant le poirier au milieu de la route en voyage
Vanlife

ON A COMMENCÉ LA VANLIFE EN PLEINE CRISE SANITAIRE !

Ça aurait pu être un titre hyper drama et totalement fake pour attirer des lecteur.rice.s. Promis, ce n’est rien que du vécu !

On a commencé cette aventure pendant l’arrivée du covid. 

Aujourd’hui, on te parle un peu de nous et de cette première année de vanlife.

Rassure-toi on a aussi des conseils à te transmettre pour réaliser tes projets même quand la situation n’est pas idéale.

Si tu dis souvent “tant pis, on le fera plus tard, on a le temps” en parlant de tes projets, cet article est pour toi !

Alex et Fla en train de refaire l'isolation de leur van pour un road trip.

Aménager son van en plein confinement.

Tu ne le sais peut-être pas encore. 

Notre projet avec Tanuki était de faire le tour de l’Europe. « Était » ou “est”, on ne sait plus trop. On voulait parcourir autant de pays que possible. Que l’aventure dure 9 mois, 1 an ou plus. 

Lorsque le premier confinement a été annoncé, Tanuki n’était pas totalement aménagé. On pouvait ranger nos affaires et dormir dedans. Mais les aménagements de cuisine et de salle de bain étaient à faire de A à Z. 

Alors on s’est mis au travail !

On a fait tout ce que l’on a pu avec les matériaux et l’équipement que l’on avait déjà. Et puis, on a commandé le matériel manquant, même s’il mettait des semaines à arriver. 

Entre temps on profitait largement de passer du temps en famille avec le frère d’Alex, sa femme et ses 2 enfants. Ce n’était pas une période des plus agréables à vivre, mais on l’a vécu ensemble !

C’était une drôle de phase pour tout le monde, le temps s’est quelque peu arrêté pendant ces quelques mois. Malgré tout, Tanuki a fini par être près à partir sur la route et nous par être près à vivre le début de notre vanlife. 

C’est à la fin du mois de mai 2020 que nous avons démarré le moteur pour suivre la direction de Nantes et de la côte de Jade.

Vue sur la mer depuis l'intérieur de Tanuki pendant un road trip

Être vanlifer et sédentaire, c’est possible ?

Frontières fermées. Une ambiance encore frileuse. On manque de fonds. 

À défaut de partir en road trip en Europe, on décide de prendre le temps de renflouer notre budget “voyage” pendant tout l’été. Ensuite, on avisera.

Alex & moi aimons beaucoup la région Nantaise, nos amis sont là-bas et ils nous manquent !

On trouve rapidement un spot près de Nantes qui nous plait beaucoup. Installés bien au calme, on profite d’un espace immense. Une station d’eau est à notre disposition tout près. On profite de la nature et on prend doucement nos repères. 

Il n’y a pas de doute. L’aventure a commencé. Pas comme on l’imaginait, pas comme on l’avait prévu. Mais on y est quand même ! On est en train de vivre nos premières semaines de vanlife full-time. 

Rapidement, on cherche du travail. Le secteur industriel d’Alex cherche à licencier plutôt qu’à recruter. 

“C’est pas gagné.“

Je trouve un poste, ça ne marche pas. Un second, j’y reste de longues semaines mais je me heurte au domaine de la santé en pleine crise, bien loin de mes valeurs. Sans parler du choc entre une vie de liberté en vanlife et le monde chaotique de la santé. 

Le jour et la nuit.

Route dans le désert, qui appel au voyage et à l'aventure

On patauge. 

Mitigés entre cette incroyable expérience que l’on vit, un pur bonheur que l’on partage avec nos amis et nouveaux copains, et une crise sanitaire. Non seulement, cette crise chamboule notre projet de road trip, mais surtout elle continue, en dehors du confinement, à nous empêcher d’avancer. 

Les répercussions à moyen termes, on ne les avait pas vues venir. 

C’est un drôle d’été.

Au cours de cette période, on envisage de se réorienter et de devenir digital nomads tous les deux. Voilà une orientation professionnelle qui nous correspond et s’adapte parfaitement à nos projets.

C’est d’ailleurs la rencontre de nos amis LAMOUR EN VADROUILLE qui nous convainc ! 

Crise sanitaire sans fin et vanlife : on fait quoi maintenant ?

Finalement on a de quoi faire ! Devenir digital nomads, c’est une nouvelle aventure, un nouveau projet qui va nous occuper quelques mois.

Après l’été, on a progressivement laissé de côté le road trip. Il nous faut plus de temps pour générer un salaire et renflouer les caisses. Et plus de temps pour que la situation se calme et qu’il redevienne agréable de passer de frontières en frontières. 

Le moment viendra, mais on ne peut pas passer notre temps à l’attendre. 

Cette fois, on a trouvé un moyen d’avancer.

Route sinueuse au milieu d'une forêt enneigée.

Alors voilà, depuis 1 an, on alterne entre vanlife sédentaire et vanlife en road trip dans toute la France selon les périodes de restriction.

Et au bout d’un an, on peut dire que l’on est heureux de ce choix. On vit la vanlife avec bonheur et rien ne nous donne envie de revenir à une vie totalement sédentaire.

Aujourd’hui, on peut dire que l’on est vanlifers en France, digital nomads, freelances, pleins d’entrains et embarqués dans une grande aventure !

On est heureux, on a réalisé une bonne partie de nos projets (malgré la crise) et d’autres sont nés. 

Pour tout te dire, avec ou sans van, on aime la vie nomade. Alors il y a de grandes chances pour que l’on parte sous de nouveaux horizons dès que la situation le permettra. Stay tuned 😉

un ordinateur et un téléphone posé sur un bureau improvisé sur banc en voyage. Bureau de digital nomad avec vue sur la montagne

Avant de terminer, on va parler un peu de toi.

Toi qui a des idées, des projets plein la tête. N’attends pas ! Réalise-les. Même si ce n’est pas exactement comme tu le souhaitais, même si la situation n’est pas idéale. Si tu fais preuve d’un peu d’adaptation, tu sauras trouver l’aventure qui te convient quelque soit les conditions. 

Mon conseil : la prochaine fois que tu diras “tant pis, on le fera plus tard, on a le temps !” souviens toi que “plus tard” est infini. Les “plus tard”, deviennent trop souvent des  “jamais”.

Et si tu réalises tes projets, raconte-nous cette victoire en commentaire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.