combi Volkswagen dans les montagnes en voyage
Les fiches techniques

AMÉNAGE TON VAN ! RÉNOVE TOI-MÊME LA CARROSSERIE DE TON VAN AMÉNAGÉ

Comment retaper la carrosserie de ton van aménagé ? Comment reboucher de petits trous ? Faire une retouche de peinture ? 

Bref, voilà par quoi on commence quand on veut aménager son van soi-même. Et on t’explique comment faire !

Contrôler l’état de la carrosserie, l’étape presque obligatoire avant d’aménager son van.

La carrosserie de ton nouveau compagnon de route est aussi importante que les fondations d’une maison. Il est donc indispensable de la contrôler. Et c’est d’autant plus vrai si ton véhicule n’est pas tout neuf. 

On contrôle l’extérieur bien sûr, mais aussi l’intérieur.

À l’extérieur, on repère :

  • Les points d’impact avec éclat de peinture (qui favorisent la rouille),
  • Les éventuelles rayures ou chocs sur la tôle, 
  • Les trous inutiles,
  • Les endroits où l’eau stagne et favorise la rouille.

À l’intérieur, on repère :

  • Les trous inutiles,
  • Les infiltrations d’eau qui favorisent la rouille.

Si ton véhicule a déjà un aménagement intérieur, c’est une bonne idée d’aller voir ce qui s’y cache derrière !

De notre côté, on a préféré repartir de zéro, sur une base parfaitement saine.

Comment reboucher un trou ou un choc dans la carrosserie de ton van ?

Maintenant que tu as repéré tous les défauts sur la carrosserie de ta future tiny house, on passe aux choses sérieuses !

Ici, on parle bien de petits trous de perçage (2-3 cm de diamètre maximum), pour des trous plus importants et causés par la rouille il faudra passer par de la soudure. Et là, mieux vaut confier la tâche à quelqu’un qui a déjà ces compétences et le matériel approprié.

Liste de matériel nécessaire pour réparer une carrosserie. papier à poncer, antirouille, dégraissant, lame de carrossier, mastic fibré et de finition.
résumer des étapes d'une réparation en carrosserie. mastiquer, poncer, dégraisser et peindre

La fiche technique détaillée :

  1. L’objectif du premier ponçage est de griffer la peinture et enlever tout résidu de rouille. Pour ça, on utilise un papier à poncer de grain moyen (100-150). Pour les endroits difficiles où la rouille est persistante, on peut aussi utiliser une perceuse avec une brosse au bout, c’est super efficace ! Mais attention aux mains, n’oublie pas de te protéger !

  2. On dépoussière et on dégraisse pour améliorer l’adhérence des produits à la tôle. 

  3. Les antirouilles en spray sont faciles à appliquer. Une fine couche uniforme suffit. On laisse sécher (selon indications sur le produit).

  4. Si besoin, on peut coller du scotch de l’autre côté de la tôle pour éviter que le mastic ne sorte de l’autre côté du trou percé.

  5. Avant d’appliquer le mastic fibré, il va falloir le mélanger au durcisseur (ils sont en général vendus ensemble). Le dosage est indiqué sur le produit. Souvent, un grain de café de durcisseur suffit pour une grosse cuillère à soupe de mastic. Attention, lorsqu’il fait chaud, le mastic durcit très vite. 

    On te conseille de faire le mélange en petites quantités directement sur tes lames, quitte à recommencer plusieurs fois.

    Les premières fois ne seront peut-être pas très réussies, c’est en faisant qu’on apprend ! Essaie simplement de boucher le trou sans laisser de bulle d’air.

    Le temps de séchage est indiqué sur le produit, et il est important de le respecter.

  6. On ponce de nouveau, au gros grain si le mastic fibré est très grossier (80), puis avec un grain plus fin (150).

    L’objectif est d’aplanir la surface comme s’il n’y avait jamais eu de trou ou d’impact. Les toutes petites imperfections sur la surface sont normales. C’est à l’étape suivante qu’on les éliminera. Tu peux aussi t’arrêter là si la surface en question reste cachée (sous le plancher par exemple).

  7. Encore une fois, on dépoussière et on dégraisse. Puis on applique le mastic de finition en cherchant à remplir les imperfections restantes. On attend de nouveau que le tout soit sec.

  8. Ce dernier ponçage se fera au grain moyen (150) puis au grand très fin (240) pour un résultat bien fini. Dans l’idéal, on ne doit pas sentir la différence entre la tôle et la surface rebouchée. Passe le bout de tes doigts sur la surface, tu ne dois pas sentir de bosse. Sinon c’est qu’il faut poncer encore ! On dépoussière et on dégraisse.
Flavie entrain de décaper le toi de tanuki pour boucher d'ancien trou de fixation. et peindre ensuite.
rebouchage de trou de fixation avec du mastic fibré.
Technique pour que le mastic ne coule pas à travers les trous. mettre du scotch de l'autre côté de la réparation si possible.
Rebouchage des trous dans le plancher de tanuki.
Première étapes du rebouchage du trou de l'antenne, avec du mastic fibré.
Seconde étapes du rebouchage du trou de l'antenne avec du mastic de finition.

Comment faire une retouche de peinture sur la carrosserie de ton van aménagé ?

Si le défaut est visible depuis l’extérieur, tu voudras peut-être faire une retouche de peinture pour que ça passe inaperçu. 

Attention, on parle bien de petites retouches discrètes, pas de repeindre une portière ou un véhicule entier, auquel cas il faudra faire appel à un professionnel ! 

Liste de matériels nécessaire pour faire une peinture sur carrosserie.
Liste d'étapes pour peindre sur carrosserie. Cacher, dégraisser, après peinture(peinture d'accroche), peinture.

La fiche technique détaillée :

  1. Commence par déterminer les limites de la retouche. Si le défaut est trop grand, mieux vaut repeindre la pièce entière. Sinon on essaie de délimiter de façon discrète en utilisant les arêtes de la carrosserie ou les délimitations déjà existantes.

    On délimite la retouche avec du scotch de peintre et du papier pour recouvrir les grandes zones.

  2. Dégraisse la zone à peindre avec de l’acétone.

  3. Pose un apprêt peinture en aérosol de façon homogène et en fine couche pour éviter les coulures. On vient seulement déposer un brouillard en gardant la bombe bien à distance de la pièce.

    Laisse sécher selon le temps indiqué sur le produit.

  4. On dégraisse sans insister et seulement si on a touché ou poncé la zone. Sinon ce n’est pas nécessaire.

  5. Et on recommence avec la peinture de couleur cette fois, toujours en fine couche homogène. On laisse sécher.
Peinture de la réparation de la carrosserie du trous de l'antenne.

C’est terminé ! On retire le scotch une fois la peinture sèche, délicatement pour ne pas écailler les bords de la retouche. 

Pour la petite histoire, on a dû reboucher un peu plus de 50 trous sur Tanuki !

On a eu suffisamment de travail pour se faire la main ! Alors on espère avoir pu t’aider toi aussi. Raconte-nous en commentaire comment s’est passée la rénovation de la carrosserie de ton van ! Chaque expérience est différente et apporte son petit grain de savoir 🙂 

À très vite, sur la route !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.